maintenance informatique entreprise

Maintenance informatique entreprise : évitez les propositions tous azimuts !

Lors d’un récent échange avec mon associé, celui-ci m’a fait part de l’attitude étrange de certains clients lorsqu’ils décident de faire appel à lui en tant que prestataire de maintenance informatique entreprise, ou plutôt, lorsqu’ils estiment avoir un problème informatique.

Etrange ?

 

Bien entendu, je me dis alors que je vais encore entendre une de ses doléances d’ingénieur informatique sur l’agressivité du client, ou alors sur son impatience, ou encore sur une supposée incompétence en informatique, ce qui me paraît en général être de bon augure pour notre activité, l’informatique (n’est-ce pas ?), et je me prépare à lui servir ma réponse préférée, et un peu ironique, de commerciale « Non, le client n’est pas forcément un ennemi ! »

Mais là, il me raconte une anecdote plutôt symptomatique du fossé qui peut régner entre l’utilisateur et son prestataire de maintenance informatique.

Il vient d’être contacté par un expert-comptable chargé du redressement judiciaire d’un client. Sa demande : faire un état à date des « travaux en cours ». En comptabilité, cela concerne l’évaluation des en cours de production et des stocks.

 

Apparemment, ce qui relève de l’utilisation même d’un logiciel de comptabilité est pour l’expert-comptable un problème informatique dans la plénitude du concept « informatique », en tout cas dans l’acception qu’il semble lui donner, c’est-à-dire, tout ce qui peut être traité avec un clavier, un écran, et une souris.

 

Et l’informatique, c’est nous !

Autre anecdote, un de nos clients a deux fournisseurs d’informatique, un pour son logiciel métier, et nous-même pour son infrastructure informatique (ASTER business). Logique. Mais lorsqu’un problème quelconque survient, même sur son logiciel métier, qui appelle-t-il ?

Comme toujours, je « positive » en précisant à mon associé qu’être LA référence informatique de nos clients, c’est plutôt un signe de confiance… non ?

Que se passe-t-il ?

Notre analyse, c’est que par manque de temps ou par choix stratégique, le responsable de TPE-PME-PMI recherche la martingale absolue pour régler tous ses problèmes informatiques qui lui coûtent parfois très cher faute d’anticipation, et l’empêchent, lui et ses collaborateurs, de se consacrer à son cœur de métier.

 

Mais à ce choix logique d’externaliser son informatique, il manque en amont la définition de ses besoins, complétée au cas par cas d’une certaine paresse intellectuelle, faute d’intérêt pour le sujet.

 

Car, comme je l’ai abordé précédemment dans cet article, la définition de vos besoins vous orientera vers le type de prestation informatique qu’il vous faut, et par là vers le type de prestataire qui vous conviendra.

Cela amène une question stratégique pour le prestataire de maintenance informatique entreprise que nous sommes (mais pas que) : une entreprise informatique doit-elle tout englober ?

En clair, quel lien y-a-t-il entre de l’infogérance, la maintenance, l’élaboration de concepts de systèmes d’information, le développement de logiciels et d’applications, leur revente, le Cloud computing, la conception de sites internet, ou le référencement naturel de sites internet ?

 

On sait que le secteur des services informatiques, avec 19 000 entreprises pour 316 000 employés et même 78 000 entreprises en comptant les entreprises unipersonnelles, avec une moyenne de 4,1 employés par entreprise, est très atomisé (source : traitement XERFI sources ACOSS et INSEE-ESANE 2014).

 

A part une grosse SSII qui gère plusieurs centaines de clients, et encore, peu de prestataires peuvent s’enorgueillir de couvrir tous les besoins informatiques d’une entreprise, en tout cas de manière efficace.

Alors oui, nous recommandons encore et encore à nos clients et futurs clients de réfléchir à leurs besoins, voire à leur stratégie informatique, et de s’adresser à un ou des prestataires répondant à ces besoins, possédant les capacités de conseil qui leur permettront d’être orientés vers les bonnes prestations et les bons prestataires.

En cela, nous ne sommes pas spécialistes de tout, mais nous acceptons avec plaisir et humilité le rôle de conseil, et le cas échéant de recommandation et de prescription, que nous confèrent nos clients.

 

Mireille LIMOUSI-IRABOR, ASTERSIS.

 

Besoin de faire le point ? Contactez-nous vite ICI pour le diagnostic offert de votre informatique !